Antananarivo

( Tananarive ou Tana ou Iarivo : la capitale de Madagascar et du Fanorona )

Antananarivo, la capitale, se niche sur les Hauts-Plateaux de Madagascar entre 1200m et 1500m d'altitude. Au XVIIè, ses premiers occupants (les Vazimba) furent chassés par le Roi ANDRIANJAKA (1610 - 1630 ). Sur la plus haute colline de la région, ce dernier fit construire sa résidence, surveillée par 1.000 guerriers. D'où le nom d'Antananarivo qui signifie "la cité des mille".

Les rois et les reines successifs restèrent fidèles à l'endroit, du fait de son emplacement stratégique indéniable : un bon poste d'observation, et de son accès difficile. Ils l'ont nommé le Rova (le Palais) dont la construction principale, Manjakamiadana (règne paisiblement ), également appelée le "Palais de la Reine", fut construite en 1839 par le Français Jean LABORDE, sous la Reine RANAVALONA 1ère (1828 - 1861). Le Rova constitue sans conteste le berceau royal du Fanorona car les rois et les reines qui se respectaient se devaient de bien se débrouiller à ce jeu de stratégie national malgache. Un joueur de Fanorona réputé, qu'il soit noble, roturier ou paysan, avait l'estime des autres.

palais de la reine Ranavalona

Manjakamiadana fut une bâtisse en bois de deux étages, haute de 39 mètres. Par la suite, l'Anglais James CAMERON l'habilla de pierre en 1868. Elle a été classée patrimoine mondial par l'UNESCO. Elle fut détruite par un incendie criminel dans la nuit du lundi 06 au mardi 07 novembre 1995. Il n'en restait plus que l'enceinte de pierre (Ci-dessus. Photo 1997).

Sur la photo qui suit, également d'octobre 1997, le centre ville d'Antananarivo, Araben'ny Fahaleovan-tena (Avenue de l'Indépendance), les ruines du Palais trônent au centre de l'image.

Antananarivo

Depuis quelques années, avec les travaux de restauration, de nouveau, les promeneurs peuvent admirer les murs de pierre et le toit d'ardoises. Mais tout l'intérieur reste à reconstruire.